Gregory Cumins

 

Gregory Cumins, Unheimlich - 2017, GALERIE METROPOLIS

Gregory Cumins – Unheimlich –
graphite sur papier polypropylene tramé, 2017 – 140x100cm

Gregory Cumins, né en 1973

vit et travaille à Berlin, Allemagne

°°°

Gregory Cumins website


Upside Down / Une Vision Paradoxale

Les figures «  en suspension décalée  » de Gregory Cumins sont intrigantes et subtiles. Tout y est implicite, léger, fluide, d’une souple harmonie formelle.
C’est la délicatesse, vertu rare, à la fois sentimentale et visuelle, qui prévaut sur l’ensemble de ses compositions.

Anatomie des intentions  :
Photo floues  ? Tirages décalés?  Capture numérique  ?
Il faut un temps pour reconnaître le peintre Gregory Cumins. Son intention, en rendant indispensable la rencontre physique avec l’original de l’œuvre, est d’offrir une expérience non discursive de la durée.

Upside Down/ Zéro Gravité
Les figures sont en apesanteur dans l’espace pictural. Leurs situations peuvent s’interpréter upside down. Les tableaux sont conçus comme des renversements. Pas un effet de style, juste l’invention d’une liberté formelle pour ajouter du sens.

Images Vibrantes/ Simultanéité des États
Gregory Cumins linéarise, avec une exactitude parfaite, le décalage des poses de ses modèles.
La trame dynamise encore les gestes immobiles. Ses portraits sont à fois l’illusion du mouvement et le sentiment du temps arrêté.

Portraits lacunaires  / théorie de l’Énoncé Partiel.
Les sujets sont anonymes. Ils flottent, isolés, sans indices narratifs, dans les 2D du plan du tableau. Cette *  osmose esthétique avec le spectateur, cette fluidité de perception sont les corollaires du mystère de l’autonomie de l’œuvre. 

Images Vaporeuses / présence mise en énigme :
Gregory Cumins recouvre quelque fois ses dessins /peintures d’une feuille de polypropylène tramé.
Le trait perd alors sa netteté graphique, la figure semble s’éloigner dans le flou mis en mouvement par la trame. Gregory Cumins fait transiter la présence vers l’absence  : *unheimlich pour questionner la perception du portrait.
*unheimlich  : inquiétante étrangeté cf Freud Lacan.

«  Gregory Cumins dessine très bien ce déjà  : mot ou trait court, essentiel qui fixe le maintenant et déjà le hier  » Laurent Boudier.

Gregory Cumins vit et travaille à Berlin.
Il enseigne la peinture à l’Universität der Künste.

* Marcel Duchamp conférence de Houston 1954


Upside down / estrange feeling
Gregory Cumins’  blurred suspended figures  are very intriging. The élégant fluidity makes a unique delicacy, sentimental and visual sensations at the same time

Anatomy of Gregory Cumins’ intentions:
Fuzzy picture? Staggered prints? Digital captures?
It takes a time to recogise Gregory Cumins as a painter. Gregory Cumins’ work is not photogenic. The phsysical meeting with the original painting is an absolute necessity. To offer a non-discursive experience throughout the duration is Gregory Cumins’ clear intention.

Upside down / zero gravity
The figures are weightless upside down. The portraits are designed as reversals. Not a style, just a formal freedom to add more meanings.

Vibrating images / Time lag
Gregory Cumins lines the offset figures. The portraits are both an illusion of movement and the feeling of time lag.

Lacunary Portraits / Partial Statements
Gregory Cumins’ subjects  are anonymous. They float, quiet in 2D painting plane, without any narrative signs. The *aesthetic osmosis with the spectator speaks about the painting’s mystery.

Enigma presence / Das unheimliche:
Gregory Cumins sometimes covers his Works with a screened polypropylene sheet. Lines lose all graphic sharpness acuity  . Figures seem to be mooving away in the haze. *Das unheimliche questions the portrait perception Gregory Cumins transits a presence to an absence.

« Gregory Cumins draws this very well  » already  »: word or short line, essential that fixes the now and already yesterday » Laurent Boudier

Gregory Cumins lives and works in Berlin.
He teaches painting at the Universität der Kunste Berlin.



* Marcel Duchamp Houston conference 1954

* das unheimliche  : uncanny / Freud