Exposition « Lion à la vue perçante… » – Delphine Gigoux-Martin

Lion à la vue perçante et chiens aveugles

 

31 janvier – 3 mars 2007

 

« Mon père était désodoriseur de chiens morts, ma mère tenait la seule boutique de nourriture pour chat de ma ville natale.

Ils ne vivaient pas dans le bonheur ;

la différence de rang social issue de leurs professions était un gouffre qui ne pouvait être comblé par le sacrement du mariage.

C’était en effet une alliance des plus mal fichues et des plus malchanceuses, et comme on aurait pu le prévoir, elle se termina en désastre. »

 

extrait de la nouvelle « Une révolte des dieux » de Ambrose Bierce