Exposition « … Uncivilized # … » – Johann Rivat

13 septembre – 20 octobre 2014

 

« … Uncivilized # … »

 

Johann Rivat peint l’exaltation des inconnus qui se dressent, ici et là, contre
l’ordre du monde.

Fasciné par l’égarement des peuples désenchantés, il représente le rêve fou de ceux qui veulent changer le système sous nos yeux cathodiques.

Les scènes de rue de Johann Rivat ont l’intensité ardente des tragédies grecques.
Les scènes de révoltes sont tendues dans la pure tradition de la peinture d’histoire.

« … le monde global… la fin de la géographie. », Paul Virilio

 

Anonymes, asexués, en jean et veste à capuche, chacun de ces indignés pourrait être n’importe qui … n’importe ou …
Les groupes sont des lignes informelles.
En opposition à la structure conventionnelle de composition triangulaire, Johann Rivat exclu la figure centrale du héros pour célébrer l’esprit anti- autoritaire des foules en mouvement.
La rigidité ordonnancée, statique et géométrique, de l’architecture urbaine s’oppose frontalement au désordre social dans une dynamique d’esthétiques paradoxales.

Les sujets et le classicisme de Johann Rivat inscrivent son travail dans le genre aujourd’hui obsolète de la peinture historique.
La différence contemporaine est que ses œuvres ne sous-tendent ni message moral ni apologie idéologique.

La peinture a crée son récepteur et la puissance du médium transcende la réalité factuelle des images de faits divers pour incarner magistralement le romantisme de la révolte au XXI siècle.

Johann Rivat peint pour vivre plus fort.

 

MGV

° ° °

Johann Rivat paints the activist demonstrations against the establishement all over the world.

 

Fascinated by disillusion and the foolish people’s dream that want change in the world system on the black screen of our sleepless nights.

Johann Rivat’s street scenes have the fiery intensity of a Greek tragedy.

Scenes of riots are realized in the history of painting tradition.

 

« …The global world … the end of geography. » Paul Virilio.

 

Unknown, asexual, wearing jeans and hoodies, each of these anonymous could be anyone … anywhere …

The groups are informal lines.

In contrast with the conventional structure of triangular composition, Johann Rivat excluds the hero as a central figure to celebrate the no-command structure of the moving crowds.

Static and geometric urban architecture is frontally opposed to social disorder in paradoxical aesthetic dynamics.

Johann Rivat’s subjects and classicism make his work in the now obsolete style of historical painting.

Contemporary difference is that he gives no moral nor ideological glorification message.

Paintings create its own receptor and the power of the medium transcends the reality of TV to embody the romance of revolt in the XXIth century.

Johann Rivat paints to live harder.